Les pro gamers, les rocks stars 2.0

Les pro gamers, les rocks stars 2.0

Dans l’imaginaire collectif, les joueurs de jeux vidéo sont longtemps restés associés à l’image de jeunes sans amis restant devant leur écran d’ordinateur, la lumière éteinte. Bien évidemment, tout cela n’est que cliché et il aura fallu du temps pour faire évoluer les mentalités. Aujourd’hui, certains de ces joueurs d’élite, plus communément appelés les progamers sont adulés dans des stades remplis d’une foule en délire, réalisant leur partition devant chaque action qui pourrait restée gravée dans la légende du jeux vidéo. Les sponsors se bousculent pour signer le prochain Johnny Hallyday 2.0. A rendre verts de jalousie certains rockeurs !

Viser les sommets

Bien évidemment, le but n’est pas là de vous vendre du rêve ! Il n’est pas donné à tous de se retrouver sur une scène ou un stade à jouer devant des milliers de spectateurs et des millions de fans en streaming. Etre une star progamer ne s’invente pas : des milliers d’heures d’entraînement ainsi qu’une grosse dose de talent seront nécessaires pour gravir les sommets. Les sommets ? Une finale de League of Legends au Beijing National Stadium devant plus de 40 000 personnes dans le stade et plus de 40 millions de téléspectateurs sur les différentes plateformes de streaming. Les progamers sont aujourd’hui adulés, reconnus dans le monde entier et deviennent même des exemples pour toute une génération. Leurs affrontements sont devenus de véritables spectacles.

Une passion devenue un métier

L’engouement autour de l’E-Sport suscite bien évidemment l’intérêt des sponsors qui n’ont pas mis beaucoup de temps avant de parier sur leurs champions. De nombreuses grandes marques et clubs sportifs professionnels ont parié sur ces champions pour mettre en avant leurs marques. Comme les maisons de disque, ils assurent un salaire à leurs « artistes ». Un métier de rêve accessible à tous ? Non, seule une minorité atteint la gloire et les acclamations d’une foule en délire. Tant que ces stars continueront de faire rêver petits et grands l’E-Sport a de beaux jours devant lui et, qui sait ? peut-être serez-vous le prochain Michael Jackson 2.0 ?

Rédaction : Clément Rouillon